• Fight like a girl

    Fight like a Girl Sun Bak Kaol Porfirio

    Aujourd'hui, je souhaiterai vous parler de deux images qui font parties d'une longue série de dessins similaires, créés par l'artiste portugaise Kaol Porfirio. Le principe est simple : réhabiliter la phrase "You fight like a girl" que l'on traduit par "Tu te bats comme une fille" et qui est censé être une insulte dans la bouche de trop de personne. Parce que vous comprenez, les filles c'est faibles, ça sait pas se battre, les garçons sont bien plus forts et plus costauds, etc etc...donc bats toi comme un homme mon gars and not like a pussy (je vous laisse chercher la traduction).

    J'entend déjà les "Encore du féminisme, mais elle nous fatigue celle-là !". Oui, je sais. Mais ce n'est pas pour autant que je vais m'arrêter parce que le féminisme, c'est important. Et contrairement à ce que peuvent en dire ses détracteurs, ou peuvent laisser entrapercevoir certains mouvements qui prônent le matriarcat, le principe du féminisme est simple : l'égalité entre les hommes et les femmes. Ni plus ni moins. Et par cela on entend au niveau des droits, des salaires et de la représentation. La femme n'est pas inférieure à l'homme, point. Voilà, je voulais juste repréciser ça, parce que je pense que c'est important. Peut être que je le développerai plus dans un autre article, mais dans ce contexte c'est aussi important de le rappeler. 

    Je disais donc, le but est de transformer la phrase "You fight like a girl" en la faisant passer d'insulte à compliment. Parce que ce ne devrait pas être une insulte. Et pour ce faire, l'artiste accompagne cette phrase la plupart du temps avec un personnage de fiction féminin. Je vous ai mis ici l'exemple de Sun Bak (de la série Sense8 qui est ma série préférée de tous les temps, attendez-vous à un article dessus) qui est l'exemple même de la battante. Mais ce que j'aime beaucoup aussi c'est que les choix de l’artiste ne se portent pas que sur des femmes hyper douée en combat, ce qui donne une large représentation de la femme forte : il ne faut pas forcément savoir utiliser ses poings pour se battre. On peut être une femme forte sans cela. Être forte n'est pas égal à savoir se battre. Et ça, j'aime beaucoup. 

    Cela rejoins d'ailleurs la seconde image que je voulais vous montrer de la même artiste :

    Marie Curie-Kaol Porfirio

    Elle a en effet commencé une série dans le même style avec des femmes ayant réellement existé et ayant marqué l'histoire. Je vous ai mis celle de Marie Curie parce que cela rejoint ce que je disais plus tôt : savoir se battre n'est pas une nécessité pour être une femme forte. On peut se servir de son intelligence, de sa réflexion, de son courage, de ses idées, de sa créativité... Et le fait qu'elle ai commencé cette série me plait beaucoup aussi dans l'idée que, ne nous voilons pas la face, on nous parle beaucoup des grands hommes de l'histoire et peu des grandes femmes de l'histoire. 

    Bon, j'ai beaucoup parlé du message, mais nous sommes dans la catégorie art, et si j'ai choisi ces dessins, c'est parce que je les trouve beaux, tout simplement. J'adore le style de l'artiste, très épuré et en même temps détaillé juste ce qu'il faut pour qu'on puisse quand même reconnaître de qui il s'agit. Les tons pastels me plaisent beaucoup aussi et donne un côté très doux aux dessins, qui est accentué par ses rondeurs. Je trouve ça vraiment agréable à regarder en fait, et j'aime beaucoup le contraste entre la douceur du dessin et la puissance du message. D'ailleurs, si vous remarquez, il y a pas mal de rose dans les dessins. Les fonds sont roses pour tous les personnages de fiction. Et je trouve ça génial, parce que ça réhabilite le fait que ce n'est pas parce que c'est rose que c'est tout mignon tout gnangnan et que l'on est faible. Et le rose n'est pas une couleur sexiste, c'est l'interprétation et le fait d'en faire un code social et de genre qui l'est. Ça y est je recommence à interpréter. Bref. Le dessin un peu BD un peu dessin animé, j'adore.

    Pour conclure, je dirais que j'adore la démarche. Genre, vraiment. Déjà parce que ça réhabilite les personnages féminins de fiction qui sont souvent réduit aux potiches sexy amoureuses du héros, en les dessinant indépendamment des autres personnages de la fiction dont elles sont tirées. Ensuite parce que ça réhabilite aussi les figures historiques féminines. Et enfin, parce que cela permet aussi de donner des exemples, des modèles aux petites filles qui se cherchent et qui peuvent avoir du mal à s'y retrouver entre la femme objet des pubs, la potiche sauvée par le héros et les gens qui leur font comprendre qu'elles feraient mieux d'être mère et ménagère (attention, je n'ai rien contre ce modèle de vie là, je dis juste qu"il faut que ce soit un choix et non imposé). Ça leur montre une autre alternative, et aux femmes plus âgées aussi d'ailleurs. Et ça montre aussi aux petits garçons, et même aux hommes, que se battre comme une femme n'est pas supposé être une insulte, et que la femme est forte, quoiqu'en disent les gens. Et surtout, que la force et la bataille ne sont pas qu'une question de muscle.

    Sur ces paroles, je vous incite vivement à aller voir le reste des œuvres de cette talentueuse artiste (et vous y trouverez sûrement des figures qui vous interpellent). Je vous ai mis son blog en haut, je vous met ici son Facebook qui contient plus de choses : Kaol Porfirio

    Donc désormais, si quelqu'un vous dit que vous vous battez comme une fille, vous pourrez lui dire merci. 

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Février à 22:43

    +1 ce n'est pas le féminisme le problème (ça n'en est pas un au contraire) mais ce sont les extrémistes qui abusent trop. :/ (et dégoûtent souvent justement)

      • Dimanche 24 Février à 02:01

        C'est intéressant parce que ton commentaire m'a fait réalisé l'erreur que j'ai faites en écrivant 'mouvement féministes extrémistes' parce que j'ai réalisé que ces mouvements n'étaient tout simplement pas féministes et ne méritaient pas cette appellation. J'ai donc changé l'article, merci de m'avoir fait réalisé cela ! Maintenant, en réaction à ton commentaire, à qui ou quoi penses-tu quand tu dis 'extrémistes' ? je trouve que c'est une discussion intéressante ! 

    2
    Dimanche 24 Février à 13:37

    Je pense à celles qui en font tout un pataquès en oubliant l'objectif d'origine, le but de ce mouvement. :/ Celles qui en général s'en servent juste pour accuser à tort et à travers en se plaçant comme des victimes a plaindre, comme si le reste du monde n'en avait pas, de problèmes. Celles qui en général vont te remonter les bretelles au moindre truc en te prenant de haut, comme si toi, parce que t'es un homme, tu vaut rien et tu peux rien piger. @-@ Bref. Celles qui abusent. (et il n'y a pas que des femmes fémi-nazis d'ailleurs. j'ai déjà eut affaire à un type bien haut perché aussi.)

      • Dimanche 24 Février à 14:24

        C'est un point de vue intéressant mais je pense qu'il ne faut pas oublier que le patriarcat est une réalité et que si certaines femmes te paraissent excessives c'est aussi parce qu'elles subissent quotidiennement le sexisme dit ordinaire et du harcèlement de la part des hommes. C'est rare qu'une femme accuse à tort et à travers et il est aussi rare qu'on se plaigne pour rien. Au contraire on nous apprend souvent à subir sans rien dire, donc quand on parle, c'est souvent parce qu'il y a un vrai problème. Et le sexisme passe par beaucoup de chose et même par les choses qui peuvent te paraître le plus insignifiant. Comme tu n'as pas donné d'exemple concret peut-être que je me trompe, mais je doute que les femmes qui reprennent les hommes les prennent de haut, je pense plutôt que c'est difficiles pour les hommes cisgenre de réellement comprendre ce que subissent les femmes à longueur de journée et c'est fatiguant pour les femmes de passer leur temps à expliquer ce qui nous arrive pour justifier leur colère, ce qui peut nous donner un air hautain mais je doute que ce soit réellement le cas. 

        Si tu veux bien me donner des exemple un peu plus concret, comme ce sur quoi ces femmes t'ont repris par exemple, je pense que ce serait plus intéressant et plus explicite pour expliquer ta pensée.

        Pour ce qui est du terme 'féminazi', je suis désolée, mais je ne le cautionne pas. Je n'accepte pas qu'on compare une femme qui se bat pour ses droits à un mouvement qui a exterminé des milliers de juifs pour leur appartenance à un peuple, aussi excessive ces femmes puissent te paraître. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :