• Harry et Frodo, ces protagonistes mal-aimés

          Je trouve qu’on a tendance, en particulier sur les réseaux sociaux, à « rejeter » certaines choses à cause de prétextes très discutables. Par exemple, quand trop de personnes aiment une chose, on a tendance à la rejeter. Soit pour ne pas paraître « mainstream » ou soit par agacement de la hype autour de la dîtes chose qu’on ne trouve pas légitime. Par exemple le rejet des protagonistes principaux d’œuvres notamment Frodo et Harry, ce avec quoi je ne suis absolument pas d’accord. On s’entend ce n’est absolument pas grave, mais je le vois de plus en plus, et donc j’ai voulu faire un article sur ce sujet.

     

          Je pense que la raison pour laquelle ça m’agace le plus (en dehors du côté, je suis trop à contre-courant avec mon unpopular opinion sur ce personnage) c’est ce besoin de rabaisser un personnage pour en glorifier un autre. Très fréquemment quand Harry et Frodo sont critiqués c’est sous prétexte qu’ils n’auraient rien pu faire sans Sam & Ron/Hermione. Ce qui est totalement vrai, mais est-ce que ça veut dire qu’ils ne servent à rien ? Absolument pas.

     

    Frodo & SamHarry et Frodo, ces protagonistes mal-aimés

          Sam a un rôle essentiel dans la saga. On peut citer des actes évident et héroïques, comme porter Frodo lors de la dernière partie du trajet pour détruire l’anneau, combattre Gollum et l’araignée. Et des symboles moins évidents, mais tout aussi important, en effet Sam, c’est celui qui porte l’espoir, l’espoir d’une victoire, d’un retour vers le comté. Frodo serait mort sans lui, mais avant cette mort, il aurait aussi sombré dans un profond désespoir bien plus important que celui dans lequel il est déjà. Maintenant donner de la reconnaissance au personnage de Sam ne veut pas dire nier ce que Frodo apporte à l’histoire. Dire que Sam est le vrai héros est une lecture un peu facile de la saga, qui nie un élément majeur, à savoir que Frodo est celui qui porte l’anneau, ce qui aurait un impact énorme sur n’importe qui, il suffit de voir comment Gollum a fini et comment Frodo finit. Alors forcément, il peut paraître ennuyeux et parfois agaçant, mais il fait une des plus grosses parties du job, porter l’anneau. Est-ce que Sam s’en serait mieux sorti avec ? Pas forcément.

     

     

    Harry et Frodo, ces protagonistes mal-aimésHarry & Hermione/Ron/Neville

          J’ai encore plus de mal à comprendre cette dynamique de « Harry n’est pas le vrai héro ». C’est vrai, dans les films surtout, il peut parfois être assez ennuyeux parce qu’on a très peu de moments de joie et qu’il rejette parfois ses amis. Mais en même temps, encore une fois, c’est une lecture facile que de dire qu’il râle tout le temps et que son succès repose sur les autres. On parle d’un adolescent qui a perdu ses parents, élevé par un oncle et une tante pas vraiment sympathique et qui dès l’âge de 11 ans est lancé, sans avoir rien demandé à personne, dans une lutte contre un des sorciers les plus malfaisants de tous les temps. Ça lui donne déjà quelques raisons pour être de mauvaise humeur. Oui, Hermione et Ron sont capitaux à l’histoire, Hermione parce que clairement, sans sa logistique, ils ne survivraient pas deux jours pour citer Ron, et Ron pour sa fidélité et parce qu’il a un côté drôle qui dédramatise les situations. Mais pour citer de nouveau Ron, ce n’est pas à lui, ni à Hermione de combattre Voldemort, c’est à Harry. La théorie sur le fait que Neville serait le vrai élu est très sympa, et il est vrai qu’il a aussi joué son rôle en tuant Nagini. Mais avant cet acte héroïque, Harry a affronté Voldemort à six reprises et a survécu, il a détruit la majorité des autres horcruxes, notamment en sacrifiant sa vie. On fait difficilement plus héros quand même.

     

          Je pense que ce qui m’agace au final, c’est que pour être à contre-courant, certaines personnes ont tendance à faire une lecture un peu trop facile de ces œuvres qui sont pourtant très riches. Je n’essaie pas de dire « lui est le vrai héros, pas lui » mais au contraire de mettre en avant la pluralité des personnages. Ce que nous montrent ces deux œuvres, c’est qu’il est impossible de s’en sortir tout seul. Ron retient Harry quand il veut partir seul, Sam ne plie pas quand Frodo lui demande de rester à la Comté. Tous les personnages ont leurs rôles à jouer dans l’histoire, certains plus petits que d’autres. Souligner ces rôles ne veut pas dire en nier d’autres. Vive Harry, vive Ron, vive Hermione, vive Neville, vive Frodo, vive Sam.

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Avril à 14:56

    Je me permets de répondre parce que je suis un peu de l'avis inverse pour Harry ^^ Alors, je suis ultra méga fan de la série Harry Potter, et en vrai j'aime bien Harry, mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec ton approche. Je suis d'accord avec le fait que c'est nul et peu recherché de dire "gnin Harry il aurait rien pu faire sans Hermione/Ron/Neville/Dumbledore/whatever". Mais par contre, ce que je trouve dommage et qui fait que j'aime moins Harry que d'autres persos de la saga, c'est que Harry a beau être le personnage principal et le héros de la série, c'est un des personnages les plus plats... Je pense que c'est hélas un défaut qu'on trouve dans pas mal de héros de livres : le personnage principal est souvent assez lisse, avec des grandes qualités appréciées par le public comme le courage, la loyauté, etc, et relativement peu de défauts ou alors des défauts qui sont des qualités poussées à l'extrême ("je veux sauver mes amis à tout prix et ça me fait faire des trucs débiles lol"). Je ne dis pas que Harry n'a pas de personnalité ou de développement dans la série, mais honnêtement, on reste sur du très basique comparé aux personnalités complexes que JK est capable d'écrire (coucou Dumbledore qui a passé une partie de son adolescence à vouloir rabaisser des moldus "for the greater good" et qui est maintenant une figure du Bien, ou Sirius qui est  un de mes personnages préférés mais qui a quand même participé à du harcèlement scolaire en bonne et due forme quand il était jeune). Je pense que Harry aurait gagné à avoir plus de faiblesses, et des traits de caractères plus marqués que juste "le mec bien". Et je pense que c'est aussi pour ça que certains "ne l'aiment pas", parce qu'en ce moment la mode est plus aux personnages un peu complexes voires torturés, ce qui n'était peut-être pas le cas quand Harry Potter est sorti. 

    Je crois que je me suis un peu emballée. ^^ Merci pour l'article en tout cas ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :