• Projet Littérature Africaine

         Aujourd’hui je reviens pour vous parler de mon nouveau projet/challenge/but. Comme je vous l’ai dit dans mon dernier article littéraire ‘les classiques que je veux lire’, en ce moment, je n’ai le temps que de lire des livres pour mes cours. Ce qui peut paraître déprimant à première vue, mais qui ne l’est pas tant que ça vu que pour la plupart ils sont intéressants, et c’est de deux d’entre eux que je vais vous parler. Vous le savez, en France, les cours de littérature sont des cours de français au collège/lycée ce qui fait qu’on ne lit que des livres francophones. Après le lycée, j’ai décidé de faire une licence LLCE (langue littérature et civilisation étrangère anglophone), ce qui fait que mes cours de littérature portent uniquement sur des livres anglophones, logique. Mais cette année, je suis en Erasmus en Irlande (je vous en parlerai probablement dans un autre article.) et j’ai pu prendre un cours de littérature de mon choix, qui est donc le roman au XX° siècle. 

         Pour la première partie du cours, on a étudié des livres américains/irlandais/anglais, mais pour la seconde partie, on a étudié la littérature africaine ! Ce qui m’a poussé à réaliser à quel point je ne connaissais absolument rien en termes de littérature africaine, ce qui est bien dommage ma foi parce que la littérature est un excellent moyen de découvrir les pays ! C’est pour cela que j’ai dessiné une carte de l’Afrique dans mon bullet journal et que j’ai décide de colorier les pays au fur et à mesure où je lirai un livre venant de ce dit pays, vous me suivez ? Ça va prendre du temps, je vous l’accorde, parce que sans compter les îles, on parle de 45 pays ! Mais petit à petit ça se fait ! Et donc aujourd’hui, je vous parle de mes deux premières lectures dans le cadre de ce projet !

     

    Purple Hibiscus, Chimamanda Ngozi Adichie, 2004 (pays colorié: Nigeria)

    << Kambini et son frère Jaja vivent sous la rigueur religieuse implacable de leur père, héro de la communauté. Leurs vies sont rythmés au Projet Littérature Africainemilimètre près par un programme, fait de révisions, de lecture et de prières. Lors de vacances ils renouent avec leurs cousins, et lorsqu'ils vont passer quelques jours chez eux, prennent conscience de ce que pourrait être leurs vies sans en dehors de ce qu'ils ont toujours connu, c'est le début de leur émancipation. >>

         J’étais si heureuse de voir ce livre sur la liste des livres à lire parce que je vous une passion à Chimamanda depuis son Ted Talkwe should all be feminist’ et je n’avais eu l’occasion que de lire ses manifestes féministes, mais pas ses livres de fiction ! C’est chose faite avec Purple Hibiscus qui est un très bon livre selon moi ! Déjà, comme je l’ai dit dans l’intro, le livre prend vraiment racine dans l’histoire culturelle du pays, et même si évidemment ça ne donne pas une image complète du Nigeria, c’est une première approche très intéressante ! On a une bonne vision des traditions, de l’impact religion, du post colonialisme, etc. Le personnage de Kambini est extrêmement bien construit, on est principalement dans ses pensées et Adichie arrive parfaitement à rendre ça intéressant et pas ennuyeux. Par exemple l’amour/peur qu’elle porte à son père est faite de manière à ce que le lecteur comprenne parfaitement de quoi il en retourne alors que par exemple, je suis à des milliers de lieus d’avoir cette relation avec mon père. Je pense que si on avait eu un peu plus les pensées et l’évolution de Jaja, et une fin un peu moins rapide et précipitée, ce livre aurait pu entrer dans mes livres préférés !

     

     

    Nervous Conditions, Tsitsi Dangarembga, 1988 (pays colorié: Zimbabwe)

    Projet Littérature Africaine<< Quand son frère meurt, Tambu a enfin l'occassion d'accéder à l'éducation dont elle rêve à l'école missionnaire loin de la pauvreté de sa maison, où elle pourra vivre avec son oncle, seul membre de la famille à avoir réellement réussi à sortir de la pauvreté grâce à une éducation qui l'a notamment porté en Angleterre. >>

         Encore plus que Purple Hibiscus, j’ai trouvé ce livre passionnant. Je pense qu’en terme historique, ce livre est parfait pour comprendre l’impact du colonialisme sur la population, par exemple au niveau de la langue. Le cheminement de pensées de *** l’illustre bien entre sa famille et l’éducation qu’elle va chercher auprès de l’école religieuse. Les deux milieux sont très bien décrits ainsi que cette volonté de s’élever intellectuellement, pour prendre son indépendance, mais en même temps au travers d’une éducation qui découle d’une idée de supériorité des blancs, qui est très bien emmené à la fin du livre. J’ai particulièrement adoré le personnage de la mère, qui d’une certaine manière exprime le fait que ‘l’anglicanisme’ lui a enlevé ses enfants. Le rôle du genre est également bien développé avec l’idée que peu importe la classe sociale, l’éducation, une femme sera toujours considérée comme inférieur à un homme. Bref, le livre apporte pleins de pistes super pertinentes. Comme Purple Hibiscus, il aurait pu être dans mes livres préférés, mais le problème (qui n’est pas vraiment un problème) est qu’il est le premier tome d’une saga. Du coup tout le livre est super intéressant, mais la fin est un peu mal exécutée dans le sens où j’ai eu l’impression de m’arrêter en plein milieu. Alors oui, c’est une saga donc c’est logique aussi, mais généralement même dans une saga les livres ont une vraie fin qui ouvre sur un autre tome, mais quand même une vraie fin. Ici, ce n’est pas le cas et c’est un peu dommage parce que c’est comme si le livre portait une histoire qui évolue au fur et à mesure du livre et à la fin retombe à plat. 

     

     

         Je vous encourage à lire ces deux livres, mais aussi à vous intéresser à la littérature étrangère. Pas seulement africaine, mais aussi asiatique, hispanique, germanophone etc. Bref toute littérature que vous n’avez pas l’habitude de lire et qui vous fera voyager vers de nouveaux horizons et vous fera découvrir un autre décor.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :